Accéder au contenu principal
RDC

Livre: Les combats de la Lucha de RDC en bande dessinée

Goma, février 2016: de jeunes militants sont rassemblés pour soutenir leurs camarades avec des pancartes « Free Lucha ».
Goma, février 2016: de jeunes militants sont rassemblés pour soutenir leurs camarades avec des pancartes « Free Lucha ». RFI/Sonia Rolley
Texte par : Sarah Tisseyre
3 mn

«Lucha, chronique d’une révolution sans arme au Congo», c’est le titre d'une BD qui sort ce mercredi en France, publiée par la Boîte à Bulles et Amnesty International. Le récit en noir et blanc de 5 ans de lutte en RDC, car La Lucha (Lutte pour le Changement), c'est en effet le nom de ce mouvement citoyen créé par de jeunes Congolais en janvier 2012 à Goma, et qui, depuis, milite pour l’accès à l’eau, à l’éducation, la fin de l’impunité des groupes armés et la démocratie.

Publicité

Ils défraient la chronique depuis cinq ans en RDC, et les voilà devenus héros d'une bande dessinée: Fred Bauma, Juvin Kombi, Rebecca Kabugho, Luc Nkulula, et tous les autres membres de la Lucha, ce mouvement citoyen né en 2012 à Goma, à l'origine pour réclamer un meilleur accès à l'eau courante.

La BD que leur consacre la journaliste Justine Brabant et la dessinatrice Annick Kamgang (ou Madame KAM) s'ouvre sur cette conférence de presse de 2015 à Kinshasa, à l'issue de laquelle deux d'entre eux ont été emprisonnés pendant 18 mois. Un tournant pour ces jeunes Congolais.

«Lucha, chronique d'une révolution sans armes au Congo», par Justine Brabant et Annick Kamgang.
«Lucha, chronique d'une révolution sans armes au Congo», par Justine Brabant et Annick Kamgang. La boîte à bulles

Cette BD, également publiée en ligne sur le site de Jeune Afrique, est leur histoire. «L'histoire de ce mouvement n'est pas très documentée, nous explique Justine Brabant, que ce soit en BD ou en livre. Il y a d'abord eu donc ce souhait de le documenter et la BD, c'était l'envie très forte d'avoir quelque chose d'accessible. A la fois pour les Congolais pour eux-mêmes et c'est pour ça qu'on a aussi diffusé cette BD en ligne, et puis ensuite à un public français qui entend peut-être parler du Congo par les guerres à répétition depuis 25 ans... On a aussi vouli dire: le Congo c'est aussi une jeunesse qui a l'audace folle de choisir un combat non-violent dans un pays qui ne connaît que la violence et les guerres comme manière de protester depuis quasiment 25 ans !»

Une BD co-éditée par Amnesty international, qui il y a deux ans attribuait son prix «Ambassadeur de conscience» à la Lucha.

►Justine Brabant est aussi l'invitée Culture du jour: à écouter ici

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.