Accéder au contenu principal
Comores / France

Comores: les visas pour étudier en France maintenus

Des jeunes Comoriens dans une rue de la capitale Moroni (photo d'illustration).
Des jeunes Comoriens dans une rue de la capitale Moroni (photo d'illustration). Soidroudine Mohamed
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les étudiants comoriens pourront déposer leur demande de visas d’études pour la rentrée 2018, a annoncé lundi l’ambassade de France auprès de l’Union des Comores. Depuis deux mois l’octroi de visas aux Comoriens pour l’espace Schengen a été suspendu suite au différend franco-comorien sur le traitement des refoulés de l’île de Mayotte. Mais cette mesure n’affectera pas les étudiants.

Publicité

« L’instruction des demandes de visas étudiants liés à la procédure " études en France " (…) sera conduite comme les années précédentes », indique un communiqué de l’ambassade de France aux Comores. Chaque Comorien souhaitant partir étudier dans une université française doit avant tout s’inscrire sur une plateforme connectée spécialisée.

Cette année, plus de 2 200 étudiants ont suivi cette procédure déboursant au total près de 200 000 € complètement distincts des frais de dossiers pour un visa.

La France a donc décidé de ne pas pénaliser les étudiants comoriens à cause de divergences politiques, s’évitant par la même occasion d’avoir à répondre à la question : quid de ces frais d’inscription ? 

Même si les négociations sont toujours en cours entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays, le maintien de la note circulaire du 21 mars dernier du ministère des Transports comorien interdisant le rapatriement des Comoriens expulsés massivement de l’île de Mayotte avait amené la France à suspendre tout octroi de visa aux Comoriens le 4 mai dernier. Une suspension qui n’impactera donc pas les étudiants.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.