UE / Angola / Migrants

Migrants: le président angolais appelle à plus de coopération UE-Afrique

Le président angolais João Lourenço lors de son discours devant le Parlement européen, à Strasbourg, le 4 juillet 2018.
Le président angolais João Lourenço lors de son discours devant le Parlement européen, à Strasbourg, le 4 juillet 2018. REUTERS/Vincent Kessler

Alors que le président français Emmanuel Macron appelait hier «les Africains à réussir en Afrique» à l'occasion de sa visite à Lagos, le président angolais João Lourenço tenait un discours similaire devant les eurodéputés réunis à Strasbourg. Dans l'hémicycle du Parlement européen, le chef d'Etat s'est exprimé sur l'immigration, et a appelé à davantage de coopération entre l'Europe et l'Afrique. 

Publicité

C’est une situation qui nous fait honte 600 ans après la traite des esclaves, les enfants de l’Afrique se rendent en Europe en tant que migrants. Certains disent qu’ils entreprennent cela de manière volontaire, mais pour être honnêtes ils fuient les conflits armés, la faim et la pauvreté qui touchent les pays. Ils fuient le chômage et l’absence de perspectives. Nous sommes tous responsables des conditions auxquelles sont confrontés un grand nombre de pays africains. Nous lançons un appel à l’Union européenne pour établir avec notre continent un modèle de coopération qui, à long terme, puisse contribuer à inverser la situation. Nous pensons que ce sera dans l’intérêt de tout le monde. L’union européenne et l’Afrique ont toutes les deux à gagner à ce que l’Afrique soit en mesure de retenir ses fils en leur proposant de meilleures conditions de vie et des perspectives d’emploi.

João Lourenço : «C’est une situation qui nous fait honte 600 ans après la traite des esclaves...»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail