Cameroun

Le convoi du ministre de la Défense du Cameroun échappe à deux embuscades

Joseph Beti Assomo (ici sur une base aérienne de Douala en 2013).
Joseph Beti Assomo (ici sur une base aérienne de Douala en 2013). U.S. Air Force photo/Master Sgt. Stan Parker

Le convoi du ministre de la Défense Joseph Beti Assomo et de son état-major a été la cible de deux attaques jeudi 12 juillet lors d'un trajet aller-retour mission d'inspection des troupes dans la région anglophone du sud-ouest du Cameroun, actuellement en proie à des violences.

Publicité

L'attaque a été perpétrée par des « terroristes sécessionnistes » selon les termes du porte-parole du gouvernement Issa Tchiroma Bakary, ministre de la Communication. Selon lui, il n'y a pas de victime au sein du convoi du ministre, mais plusieurs assaillants ont été « neutralisés ».

La sécurité qui escortait le cortège du ministre a professionnellement, vigoureusement réagi. Tous ceux qui ont attaqué ont été neutralisés. Au retour de cette même mission, le groupuscule est revenu à la charge, et ils ont reçu le même accueil. Entre cinq et dix personnes probablement ont été neutralisées.

Issa Tchiroma Bakary

Il ajoute que le ministre et son état-major continuent leur mission.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail