Accéder au contenu principal
Italie / Libye / Migrants

Italie: les migrants du Diciotti autorisés par la présidence à débarquer en Sicile

Précédent débarquement de migrants du bateau Diciotti en Sicile, Italie, le 13 juin 2018.
Précédent débarquement de migrants du bateau Diciotti en Sicile, Italie, le 13 juin 2018. REUTERS/Antonio Parrinello/File Photo
Texte par : RFI Suivre
4 mn

En Italie, Matteo Salvini, le ministre de l’Intérieur, ne voulait pas du Diciotti et de ses 67 migrants. Mais après quatre jours d'attente en Méditerranée pour le bateau, la présidence italienne en a décidé autrement et permis à ses passagers de débarquer en Sicile.

Publicité

Matteo Salvini l’a pourtant répété ce jeudi : « Je ne donne l’autorisation à personne de débarquer du Diciotti ». Mais il semblerait que cette fois, le gouvernement italien n’ait pas suivi l’intraitable ministre de l’Intérieur.

D’après les médias, le déblocage est venu du sommet de l’Etat. Hier soir, le président de la République, Sergio Matarella, a appelé le chef du gouvernement Giuseppe Conte pour permettre aux 67 passagers du Diciotti de débarquer sur le sol sicilien. Ils sont descendus du bateau vers minuit, avant de monter dans un bus escorté par la police.

Pour Matteo Salvini, il fallait d’abord éclaircir les circonstances du sauvetage de ces migrants, qui auraient résisté au moment de leur prise en charge par un remorqueur italien au large de la Libye, le Vos Thalassa. Sur ce point néanmoins les sources divergent, certains parlent de rébellion quand d'autres évoquent seulement l'affolement des migrants à l'idée de devoir retourner en Libye.

Ce vendredi matin, le ministre de l'Intérieur se dit « stupéfait » face à la décision du gouvernement, tout en ajoutant : « S'il y a eu de la violence, quelqu'un doit payer ».

L’aile gauche du Mouvement 5 étoiles a toujours manifesté une certaine opposition à la politique migratoire telle qu’elle est incarnée par Salvini

Anne Marijnen, maîtresse de conférences en sciences politiques à l’Université Paris 8

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.