Accéder au contenu principal
Zimbabwe

Zimbabwe: les populations dans l’attente des résultats des élections générales

Opération de vote à Harare, lors des élections générales au Zimbabwe, le 30 juillet 2018.
Opération de vote à Harare, lors des élections générales au Zimbabwe, le 30 juillet 2018. REUTERS/Siphiwe Sibeko
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Au Zimbabwe, c’est désormais l’attente avant d’avoir les résultats des élections de ce lundi. Les premières élections présidentielles et législatives sans l’ancien président Robert Mugabe, forcé de démissionner en novembre dernier. La Commission électorale a jusqu’à vendredi pour publier les résultats définitifs, mais elle pourrait communiquer des résultats préliminaires dès ce mardi.

Publicité

Tout le pays attend une annonce de la Commission électorale du Zimbabwe qui doit publier les résultats avant vendredi. Des résultats décisifs pour le parti au pouvoir depuis la fin de l’indépendance qui espère se maintenir à la tête du pays.

Son candidat, le président Emmerson Mnangagwa, qui a évincé Robert Mugabe en novembre dernier par un coup d’Etat, cherche à obtenir la légitimité des urnes. Il est le favori, mais les sondages justes avant le scrutin annonçaient un face à face serré avec son rival, Nelson Chamisa, le leader du principal parti d’opposition.

Les deux camps évoquent déjà leur victoire

Si les grandes villes, comme Harare, Bulawayo, sont majoritairement pour l’opposition, les zones rurales, qui représentent 60% des électeurs, votent traditionnellement pour le parti au pouvoir. Tout va donc dépendre de la capacité de l’opposition à gagner du terrain dans ces zones rurales.

Avant même les premiers chiffres, les deux principaux candidats ont déjà revendiqué leur victoire ce mardi matin. Ce qui pose une réelle interrogation : sont-ils prêts à accepter une éventuelle défaite ? Un observateur politique expliquait, en effet, qu’il voyait mal l’armée accepter une défaite de son candidat Emmerson Mnangagwa après l’avoir propulsé à la tête du pays novembre dernier.

L’enthousiasme des électeurs était visible et l’intérêt est très élevé pour ce scrutin en particulier.

John Dramani Mahama, ex-président du Ghana, et chef de la mission d'observation du Commonwealth

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.