Maroc

Maroc: le leader de la contestation du Rif entame une nouvelle grève de la faim

Nasser Zefzafi lors d'une manifestation à Al Hoceïma le 18 mai 2017.
Nasser Zefzafi lors d'une manifestation à Al Hoceïma le 18 mai 2017. REUTERS/Youssef Boudlal

Au Maroc, Nasser Zefzafi, le leader du mouvement de contestation du « Hirak », qui purge une peine de vingt ans de prison, a annoncé la semaine dernière, par la voix de son père, qu’il démarrait une grève de la faim illimitée. Nasser Zefzafi compte ainsi s’insurger contre « les privations et humiliations » qu’il subit en détention.

Publicité

L’annonce de la grève de la faim illimitée de Nasser Zefzafi a été faite par son père dans une vidéo publiée sur sa page Facebook. Il parle d’une décision irrévocable.

Un choix que comprend son avocat, maître Mohamed Zayan : « Cet homme-là est à l’isolement, depuis plus d’un an ! C’est arbitraire, c’est antihumain, c’est de la torture. Il a totalement raison de se révolter ».

Incarcéré pour complot depuis mai 2017, Il réclame aujourd’hui d’être sorti de l'isolement en cellule individuelle et de pouvoir rentrer en contact avec les autres détenus.

Des revendications que son avocat compte porter devant les juridictions internationales : « Nous allons le faire auprès des Nations unies, et des commissions existantes qui constituent les moyens de dénonciation des situations inhumaines. Je crois que le processus va être déclenché incessamment ».

Nasser Zefzafi avait été arrêté après avoir interrompu le prêche d'un imam ouvertement hostile à son mouvement, le Hirak. La direction de la prison de Casablanca où il est détenu n'a fait aucun commentaire sur ses conditions de détention.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail