Accéder au contenu principal
Burkina Faso

Burkina Faso: neuf morts dans une double attaque à l'Est

Kompienbiga et Diabiga, les deux villages touchés par les attaques.
Kompienbiga et Diabiga, les deux villages touchés par les attaques. Google Maps
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Neuf personnes ont été tuées dans la nuit du 14 au 15 septembre dans plusieurs localités de la région de l'Est, au Burkina Faso. Depuis quelques semaines, cette région est l'objet d'attaques récurrentes, mais jusqu’à présent, elles visaient les forces de défense et de sécurité.

Publicité

Ces attaques ont eu lieu samedi au petit matin. La première a visé un leader religieux. Aux environs de 5h, des individus armés ont fait irruption à son domicile qui abrite une mosquée dans le village de Diabiga. Ils ont abattu cinq personnes, dont le chef religieux. Trois blessés ont été conduits dans un centre de santé, mais l'un d’eux a succombé plus tard, portant à six le nombre de victimes de cette première attaque.

Presque au même moment, un autre groupe d'hommes armés s'est rendu dans le village de Kompienbiga, situé à une quinzaine de kilomètres de Pama. Là, selon un communiqué du gouvernorat de la région, ils ont tué froidement trois membres d'une même famille. Selon différentes sources, tous les assaillants seraient venus à moto.

Depuis le début des attaques dans cette partie du pays, c'est la deuxième fois que les civils sont pris pour cible. Il y a une semaine, deux personnes avaient été tuées dans la province du Gourma.

Ces attaques surviennent une semaine après la tenue d'une session du Conseil national de défense à l'issue de laquelle le président Roch Marc Kaboré avait promis des opérations pour neutraliser définitivement les auteurs.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.