Accéder au contenu principal
Tunisie

Tunisie: Béji Caïd Essebsi confirme la fin du consensus avec le parti Ennahda

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi (photo d'archives, 2016).
Le président tunisien Béji Caïd Essebsi (photo d'archives, 2016). FETHI BELAID / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Tunisie, le président est intervenu lundi soir à la télévision. Dans un entretien en direct, de plus d’une heure, Béji Caïd Essebsi a fait le tour des sujets politiques qui secouent le pays. Il a confirmé la fin du consensus avec le parti Ennahda.

Publicité

Béji Caïd Essebsi a d’abord confirmé que les élections législatives et présidentielle se tiendraient comme prévu à la fin de l’année prochaine. Il s’est ensuite épanché sur la grave crise politique, annonçant la fin de l’union nationale. « Nous composons avec Ennahda depuis 5 ans mais nous ne le faisons plus étant donné que ce parti ne souhaite plus composer avec nous », a-t-il affirmé en répétant : « La patrie avant les partis ».

Le mouvement conservateur musulman, aujourd’hui première formation politique à l’Assemblée, soutient le Premier ministre Youssef Chahed, qui, lâché par Nidaa Tounes, peut désormais compter sur un nouveau bloc parlementaire d’une quarantaine de députés, l’Alliance nationale.

Revenant sur le délitement du parti qui l’a porté à la présidence, Nidaa Tounes, dirigé par son propre fils, Hafedh Caïd Essebsi, et dont est issu le chef du gouvernement, il les a renvoyés dos à dos. Si son fils ou le Premier ministre partent, « la Tunisie n’en sera pas impactée, il existe des personnes plus compétentes dans le pays », a-t-il lancé.

En un peu plus d’une heure, le vétéran de la vie politique tunisienne a tenu à prendre ses distances avec les querelles internes des partis tout en assurant la solidité du cadre législatif post-révolution sans réellement expliquer son positionnement en vue des scrutins de 2019.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.