Accéder au contenu principal
Kenya / Etats-Unis

Au Kenya, Melania Trump reste très discrète et visite des éléphants orphelins

La première dame américaine Melania Trump nourrit un bébé éléphant à l'orphelinat pour éléphants David Sheldrick, à Nairobi, le 5 octobre 2018
La première dame américaine Melania Trump nourrit un bébé éléphant à l'orphelinat pour éléphants David Sheldrick, à Nairobi, le 5 octobre 2018 REUTERS/Carlo Allegri
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Melania Trump termine samedi 6 octobre sa toute première tournée à l'étranger seule. La première dame américaine est en Égypte, après des étapes au Ghana, au Malawi et vendredi 5, au Kenya, où la presse a été tenue à bonne distance et où elle a visité des bébés éléphants.

Publicité

Pas d'interview, pas de conférence de presse, pas de question, la délégation américaine a été claire dès le départ : Melania Trump ne fera pas de déclaration et les opportunités pour la voir seront rarissimes.

Les journalistes ont pu l'apercevoir le matin à l'orphelinat pour éléphants David Sheldrick. Une visite prisée des touristes ou la première dame a pu notamment donner le biberon aux bébés pachydermes.

Quelques minutes d'images ont ensuite été autorisées au Théâtre National, où elle a assisté à un spectacle de la troupe Sarakisa, aux côtés d'environ 200 enfants.

Pour sa première tournée internationale seule, Melania Trump est donc restée fidèle à son image très discrète. « Peut-être qu'ils ne veulent pas qu'on pose des questions embarrassantes sur Donald Trump », a suggéré un journaliste. Jeudi 4 octobre, le président américain - toujours friands de superlatifs - a écrit sur Twitter : « Elle se débrouille très bien en Afrique. Les gens l'adorent et elle les adore. C'est beau à voir. »

Le gouvernement kényan, lui, a simplement parlé d'une visite « importante », sans en dire plus, en insistant surtout sur la présence de Margaret Kenyatta, la femme du président kényan, durant la journée.

La tournée de Melania Trump est censée promouvoir les agences américaines de développement et son programme Be Best en faveur des jeunes. Pourtant, certains y voient plutôt une occasion d'échapper pour quelques jours à la campagne des élections américaines de mi-mandat.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.