Accéder au contenu principal
Afrique du Sud

Afrique du Sud: le ras-le-bol des «coloured», la communauté métisse

Les membres de la communauté d'Ennerdale, en banlieue de Johannesburg, dénoncent l'insécurité dans leur quartier.
Les membres de la communauté d'Ennerdale, en banlieue de Johannesburg, dénoncent l'insécurité dans leur quartier. GULSHAN KHAN / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La communauté coloured, les métis sud-africains, manifeste depuis une semaine dans plusieurs villes du pays. Ils dénoncent pêle-mêle le trafic de drogue, la criminalité et l’inaction de la police dans leurs quartiers. Mais cette communauté qui représente moins de 10% de la population sud-africaine se dit aussi discriminée par le gouvernement en place.

Publicité

À une trentaine de kilomètres de Johannesburg, une centaine de manifestants barre l’entrée du township d’Ennerdale à l’aide de pneus enflammés. Un groupe de jeunes repoussent les véhicules qui s’approchent de ce barrage improvisé en criant : « Nous les métis, nous voulons être entendus aussi ! Les Noirs sont privilégiés, et ce n’est pas normal, nous devrions tous être égaux ! »

Sur une immense pancarte blanche, les habitants ont marqué quelques mots à la peinture rouge : « Trop noirs du temps de l’apartheid, trop blancs aujourd’hui, arrêtez de nous marginaliser ».

Danny Netnow est un élu local de l’Alliance démocratique, le principal parti d’opposition sud-africain. « Il y a 25 ans, nous nous sommes tous unis pour voter pour un nouveau gouvernement. Mais depuis, il n’y a pas eu un seul logement social construit dans nos quartiers. Pourquoi à votre avis ? »

Un sentiment de discrimination largement partagé par la communauté confirme Heynette. « La communauté métisse occupe un terrain municipal pas loin d’ici. Ça fait déjà trois mois que des maisons ont été construites là-bas. Mais le gouvernement refuse d’installer des sanitaires ou un accès à l’eau. Un autre terrain est occupé par des Noirs un peu plus loin. Eux par contre ont obtenu de l’eau et des sanitaires. Parce qu’ils sont noirs, et pas métis. »

La communauté métisse dénonce régulièrement les politiques de discrimination positive au bénéfice des Sud-Africains noirs, même si le taux de chômage est réellement plus élevé parmi cette tranche de la population.

Afrique du Sud: manifestations contre le trafic de drogue et la criminalité

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.