Congo-B

Congo-B: le gouvernement interdit la vente de bière en promotion

Le gouvernement congolais a décidé d'interdire les offres promotionnelles sur la bière. (Image d'illustration)
Le gouvernement congolais a décidé d'interdire les offres promotionnelles sur la bière. (Image d'illustration) Pixabay/CC0/manfredrichter
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Au Congo-Brazzaville, un cahier coûte désormais plus cher qu'une bière. C'est la conséquence de la vente en promotion des boissons alcoolisées par les sociétés brassicoles. Le ministère congolais du Commerce s'en va en guerre contre ces promotions qu'il vient d'interdire dans une circulaire afin de mettre un terme à la consommation immodérée d'alcool. La décision gouvernementale est diversement appréciée.

Publicité

Trois bouteilles de bière à 1 000 francs CFA, au lieu de 1 500 francs CFA, ces derniers temps c'est à ce prix promotionnel que les bars et autres lieux de jouissance proposent la bière. Cette promotion ne passe plus aux yeux du ministère du Commerce qui l'a interdite dans une circulaire.

La circulaire du ministère du Commerce pour interdire la vente de bière en promotion au Congo-Brazzaville.
La circulaire du ministère du Commerce pour interdire la vente de bière en promotion au Congo-Brazzaville. Capture d'écran

« Quand on donne à un jeune la possibilité de prendre trois bières à 1 000 FCFA, vous constatez qu'un cahier de 200 pages coûte plus cher qu'une bière. Cela est aberrant devant cette jeunesse qui doit apprendre et qui doit aller à l'école », se justifie Philippe Nsondé-Mondzié, le directeur général chargé de la répression de la fraude commerciale.

L'Observatoire congolais des droits des consommateurs estime que la décision intervient en retard, car la promotion des bières a vraiment gagné du terrain, selon son secrétaire exécutif Mermans Babounga. « C'est une bonne chose qui vient un peu trop tardivement et cela ne devrait pas s'arrêter à la prise d'une simple circulaire », fait-il observer.

Les consommateurs eux-mêmes n'apprécient pas la mesure de la même façon. « L'alcool est devenu moins cher et je pense que ça n'est pas une bonne chose », raconte un consommateur. « Avec la promotion, tu peux avoir quatre bouteilles à 1 000 FCFA, ça te relaxe et ça fait du bien », affirme un autre qui défend les prix promotionnels des bières.

De leur côté, les Brasseries du Congo (Brasco) n'ont pas souhaité expliquer l'incidence que pourrait avoir la mesure gouvernementale sur leurs chiffres d'affaires.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail