Côte d'Ivoire

Elections locales en Côte d'Ivoire: faible affluence dans les bureaux de vote

Des agents électoraux procèdent au dépouillement dans un bureau de vote de Bouaké, le 13 octobre 2018.
Des agents électoraux procèdent au dépouillement dans un bureau de vote de Bouaké, le 13 octobre 2018. ISSOUF SANOGO / AFP

En Côte d'Ivoire, les élections locales se sont tenues samedi. Et force est de constater que le scrutin n'a pas mobilisé les foules. Les premiers résultats devraient tomber ce dimanche 14 octobre. 6,5 millions d'électeurs ivoiriens devaient choisir une trentaine de présidents de région et 201 maires.

Publicité

De nombreuses irrégularités techniques et couacs dans l'organisation auront émaillé les élections municipales et régionales samedi. Un double scrutin qui faisait suite à une campagne tendue dans les mots et parfois sur le terrain. Des affrontements entre partisans de candidats ont fait un mort à Lakota dans le sud du pays.

D'autres incidents comme des échauffourées ou des urnes brisées ont été signalés ailleurs dans le pays malgré un important déploiement de forces de l'ordre.

► A Abidjan, peu de violences, mais des accusations de fraudes. Notamment dans les deux communes où étaient braqués les projecteurs : le Plateau et Abobo.

Nous avons trouvé certains de ses représentants avec 150 bulletins de vote déjà cochés. Avec tous ces constats, si ma victoire n’est pas dite, je ferais un recours en justice.

[Reportage] Accusations de fraudes sur le Plateau et à Abobo

► Malgré la faible affluence, des dysfonctionnements ont été constatés dans certains bureaux de vote. Exemple à Port-Bouët, dans le sud d'Abidjan.

Sur la liste, il y a des électeurs qui viennent et quand on vérifie, leur nom n’est pas ici. Donc ils sont obligés de revenir chez eux alors que normalement c’est ici qu’ils doivent voter.

[Reportage] Quelques dysfonctionnements à Port-Bouët

► Dans les bureaux de l'école Saint-Jacques de Dar-es-Salam à Bouaké, les agents électoraux ont commencé le décompte des voix samedi soir. Premier constat : les taux de participation sont loin d'être exceptionnels.

Dans un premier temps, on a eu quelques personnes. Et durant toute la matinée, ça a été timide. Ils sont allés vaquer à leurs occupations… Ce n’est que le soir qu’ils ont commencé à revenir.

[Reportage] Dépouillement à Bouaké après une journée de vote tranquille

Samedi soir, les deux principaux partis politiques opposés aux municipales et au régionales se disait confiants en leur victoire. La Commission électorale tranchera ce dimanche en proclamant les premiers résultats nationaux.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail