Accéder au contenu principal
RDC

Angola: l'ONU condamne les expulsions massives de réfugiés congolais

Près de 330000 réfugiés congolais ont récemment été expulsés d'Angola.
Près de 330000 réfugiés congolais ont récemment été expulsés d'Angola. Daniel Frederico/RFI
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Les Nations unies s'inquiètent du sort de quelque 330 000 Congolais récemment expulsés d'Angola vers trois provinces du Kasaï (Kasaï, Kasaï-Central et Kwongo). L'ONU demande aux autorités angolaises de suspendre ses mesures d'expulsion. Le Bureau des droits de l'homme de l'ONU dénonce des violations commises en Angola et en RDC.

Publicité

Lors d'entretiens avec des habitants de Kamako, dans le Kasaï, le Bureau des droits de l'homme des Nations unies a reçu des informations selon lesquelles les forces de sécurité angolaises auraient fait un usage excessif de la force lors de leurs opérations d'expulsions. Cette équipe a pu confirmer que six personnes seraient mortes entre les mains des forces de sécurité. Une centaine de personnes auraient été blessées. De nombreux témoins font état de cas de migrants détenus arbitrairement au Congo. Nous demandons au gouvernement angolais de mettre un terme aux expulsions, jusqu'à ce qu'il puisse s'assurer que ces retours s'effectuent dans le respect de l'Etat de droit des migrants. Nous exhortons le gouvernement congolais à veiller à ce que les membres des forces de sécurité qui pourraient être responsables des violations à l'encontre de personnes - sans distinction d'appartenance ethnique - fassent l'objet d'une enquête afin que les victimes obtiennent justice.

Ravina Shamdasani, porte-parole du bureau des droits de l'homme de l'ONU

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.