Accéder au contenu principal
Togo

Législatives au Togo: dans le calme, les militaires ont voté par anticipation

Des policiers togolais surveillent une manifestation à Lomé (photo d'illustration)
Des policiers togolais surveillent une manifestation à Lomé (photo d'illustration) Yanick Folly / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La campagne électorale touche à sa fin ce mardi 18 décembre soir, à minuit. 3155 837 électeurs sont appelés aux urnes pour élire leurs députés ce jeudi 20 décembre. Mais les forces de sécurité ont déjà glissé leurs bulletins par anticipation ce mardi : armée, police et gendarmerie ont voté dans le calme, notamment dans le camp du Tokoin, au nord-est de Lomé.

Publicité

En ce mardi matin, la pluie s'est invitée dans l'enceinte de l'école du camp de Tokoin. Ici, chaque salle de classe a été transformée en bureau de vote. Des centaines de soldats font la queue. D'autres cherchent leur nom sur les listes affichées sur un tableau en bois « C’est par ordre alphabétique, ici on est dans le bureau de vote numéro 9, pour les noms commençant par "MO" jusqu’à "PO", explique un électeur. Je ne me suis pas encore trouvé, je suis concerné donc c’est pour ça que je suis là. C’est important de voter, c’est un devoir civique. On a toujours voté, depuis l’âge de 18 ans et là, on continue. »

Combien de membres des forces de l'ordre sont inscrits dans le fichier ? La Céni, la Commission électorale nationale indépendante n'a pas communiqué de chiffres.

Une fois la feuille d'émargement signée, les électeurs défilent un a un dans l'isoloir. Les agents, eux, scrutent le déroulé du vote et prennent soin d'expliquer le processus aux militaires les plus distraits : « Vous prenez comme ça, exactement, et puis vous le remettez dans l’urne. Vous avez bien saisi ? », demande une agente à un militaire. « Après avoir voté, je donne mon nom et le numéro », lui confirme-t-il.

Les portes des bureaux ont fermé à 16 heures TU, après une journée de vote dans le calme. Conformément au décret gouvernemental, militaires, policiers et gendarmes pourront donc être redéployés afin de sécuriser le vote de jeudi 20 décembre.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.