Accéder au contenu principal
Afrique du Sud / Jacob Zuma

Afrique du Sud: après la politique, la chanson pour Jacob Zuma

Jacob Zuma en décembre 2017, alors qu'il était président. Embourbé dans les scandales, il a annoncé sa démission le 14 février 2018.
Jacob Zuma en décembre 2017, alors qu'il était président. Embourbé dans les scandales, il a annoncé sa démission le 14 février 2018. REUTERS/Siphiwe Sibeko
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L’ancien président sud-africain a annoncé le début de sa nouvelle carrière, dans la musique. Elle débutera en avril avec au programme des chants de libération de l’ANC. Le charismatique Jacob Zuma a signé un contrat avec la municipalité de Durban, dont il est très proche. Un accord suspect selon le parti d’opposition l’Alliance démocratique.

Publicité

Des chants de lutte contre l’apartheid, Jacob Zuma en a chantés des milliers pendant sa carrière politique. Lors de chaque réunion de l’ANC, il a souvent été le premier à se lever, s’emparer du micro et entonner les refrains anti-apartheid.

Des chants, des pas de danse qui auront beaucoup fait pour sa popularité en Afrique du Sud, lui qui a été régulièrement soupçonné de corruption. La municipalité de Durban assure que ce nouvel album est une contribution à l’héritage culturel du pays.

Le coût du projet n’a pas été communiqué, mais attire déjà les soupçons. Aucune consultation n’a eu lieu en conseil municipal selon une élue d’opposition, qui déclare : « L’argent du contribuable n’a pas à être utilisé pour financer le train de vie de l’ancien président»

(Re) lire : Afrique du Sud: Jacob Zuma continue de hanter la vie politique

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.