Accéder au contenu principal
Algérie

Algérie: manifestations contre un cinquième mandat de Bouteflika

Le portrait du président algérien Abdelaziz Bouteflika, à Alger, le 11 février 2019.
Le portrait du président algérien Abdelaziz Bouteflika, à Alger, le 11 février 2019. RYAD KRAMDI / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Algérie, le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), le mouvement de Mohcine Belabbas, a réagi ce 17 février aux différentes manifestations contre le cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Car face aux manifestants, les partisans du président tiennent un discours de plus en plus virulent. Le parti d’opposition craint que les autorités fassent le choix de l’interdiction des rassemblements.

Publicité

Ces derniers jours, en Algérie, plusieurs manifestations ont eu lieu contre le cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika. Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD), un parti d'opposition, s'est dit inquiet de la possible répression contre les manifestants. Dans un communiqué publié ce 17 février, il dénonce l’utilisation de la rhétorique des « ennemis de l’intérieur ».

La manifestation la plus importante a eu lieu le 16 février à Kherrata, à 300 kilomètres de la capitale. Plusieurs centaines de personnes ont défilé, drapeaux noirs à la main, avec un slogan principal : « Non au cinquième mandat de la honte ».

« Ennemis de l'Algérie »

Depuis l’annonce de la candidature du président il y a une semaine, d’autres rassemblements, plus petits, ont eu lieu dans différentes villes du pays. Des militants étaient présents mais aussi des employés d’une base d’hydrocarbures, des étudiants et des supporters d’équipes de football.

Les autorités répliquent en dénonçant les « ennemis de l’Algérie » qui parient sur l’échec de l’élection. Deux appels à manifester contre le cinquième mandat d'Abdelaziz Bouteflika ont été lancés pour les journées du vendredi 22 et du dimanche 24 février. L’opposition, elle, doit se prononcer sur la possibilité d’un candidat unique, ce mercredi.

Nacer Djabi : « Bouteflika a éliminé tous les noms qui peuvent lui faire de l'ombre »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.