RDC

RDC: la coalition pro-Kabila remporte l’élection des assemblées provinciales

A Kinshasa, le candidat du FCC a bénéficié du retrait de celui de l'UDPS.
A Kinshasa, le candidat du FCC a bénéficié du retrait de celui de l'UDPS. Wikimedia/CC

Nouvelle étape dans l’installation des nouvelles institutions en République démocratique du Congo, avec les élections lundi 11 mars des bureaux définitifs des assemblées provinciales. Sans surprise, le FCC obtient le contrôle de 20 des 24 provinces dans lesquelles les élections ont pu être organisées. Dans les provinces du Nord-Kivu et Maïndombe, les élections ont été reportées.

Publicité

Sur les 24 assemblées provinciales concernées, quatre échappent au contrôle de la coalition pro-Kabila, dont le Kasaï-Oriental avec le député du parti présidentiel l’UDPS, Ives Muamba Kadima. Au Kasaï-Central, c’est l’ancien sénateur Aimé-Patrice Sesanga de la plate-forme katumbiste Ensemble qui a été choisi. Au Kongo Central, le docteur Anatole Matusila de l'Alliance des bâtisseurs du Kongo, membre de la coalition Lamuka. Et dans la Mongala, c’est le MLC avec Floribert Nzienge Gala qui prend la présidence de l’assemblée.

Une déception pour l’opposition

Dans le Haut-Katanga, un des fiefs de l’ancien gouverneur Moïse Katumbi, le coordonnateur d’Ensemble, Gabriel Kyungu wa Kumwanza, a été battu par le FCC Freddy Kashoba.

Pour ce qui est de la capitale-province, Kinshasa, le désistement du candidat de l’UDPS Peter Kazadi avant le vote a ouvert grandement la voie au FCC Godefroid Mpoyi. Pour certains, ce retrait relèverait d’une stratégie de coalition pour permettre au parti de l’actuel président de la République de prendre le poste de gouverneur, poste qui aurait été négocié en échange de ce retrait.

Par ailleurs, deux femmes seulement, toutes du FCC, ont été désignées par leurs pairs : Gertrude Kitembo au Maniema et Augustine Dako dans le Bas-Uele.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail