Accéder au contenu principal
Algérie

Algérie: le ministre des Finances et l'ex-Premier ministre convoqués par la justice

L'ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia a été convoqué par la justice dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de dilapidation de fonds publics.
L'ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia a été convoqué par la justice dans le cadre d'une enquête sur des soupçons de dilapidation de fonds publics. RYAD KRAMDI / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Algérie, la télévision nationale a annoncé samedi 20 avril que deux hauts responsables politiques avaient été convoqués par la justice.

Publicité

L’ancien Premier ministre d’Abdelaziz Bouteflika, Ahmed Ouyahia, et le ministre actuel des Finances, Mohamed Loukal, ont été convoqués samedi par la justice. Le tribunal d’Alger a convoqué les deux hommes dans le cadre d’une enquête pour dilapidation de deniers publics et avantages indus, selon les autorités. Tous les deux étaient aux responsabilités, notamment lorsque l’Algérie a décidé fin 2017 de fabriquer de la monnaie.

Au début de l’année 2019, les autorités avaient annoncé que 55 milliards de dollars de prêts avaient été faits par le Trésor public à la Banque d’Algérie dans le cadre de ce financement non conventionnel. Ce financement est au cœur d’une polémique entre les experts et Mohamed Loukal, qui était à l’époque responsable de la Banque d’Algérie.

C’est donc une nouvelle opération de justice depuis le début du mouvement de protestation. L’homme d’affaires Ali Haddad, l’ancien leader de la principale organisation patronale, le FCE, est emprisonné depuis le début du mois. Les autorités ont annoncé que des restrictions de voyage avaient aussi été imposées à une série de personnalités politiques et économiques.

►L’Algérie peut-elle se débarrasser du « système » ?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.