Accéder au contenu principal
Congo-Brazzaville / Opposition

Congo-B: les conditions de détention d'un opposant dénoncées par ses avocats

Le général Jean-Marie Michel Mokoko, à l’ouverture de son procès, le 7 mai 2018.
Le général Jean-Marie Michel Mokoko, à l’ouverture de son procès, le 7 mai 2018. RFI / Florence Morice
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Au Congo-Brazzaville, les avocats de l’opposant Jean-Marie Michel Mokoko dénoncent un durcissement de ses conditions de détention. Ses avocats ne sont plus autorisés à rendre visite au général depuis dix jours. Ils assurent pourtant être munis des permis de visite qui devraient leur donner accès à la maison d’arrêt de Brazzaville. Le général, qui avait annoncé son intention de briguer la présidence en 2016, a été condamné, l'an dernier, à vingt ans de réclusion criminelle pour atteinte à la sécurité intérieure de l'État. Maître Norbert Tricaud est l’un de ses conseillers ; il répond aux questions de RFI.

Publicité

Condamné, il n'a plus droit à l'assistance des avocats.

Maître Norbert Tricaud

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.