Accéder au contenu principal
RDC / ONU

RDC: l’ONU pointe une augmentation des violations des droits de l’homme

Un véhicule de la police patrouille dans Kinshasa le 30 novembre 2017.
Un véhicule de la police patrouille dans Kinshasa le 30 novembre 2017. Junior D. KANNAH / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

La RDC était devant le Conseil des droits de l'homme de l'ONU à Genève. L’institution évoque des motifs de satisfaction avec une réouverture de l'espace politique depuis l'arrivée au pouvoir d'un nouveau président à Kinshasa. Mais le bilan est plus inquiétant sur les violations des droits de l'homme qui ne baissent pas. Celles commises par les agents de l'État augmentent même. En mars dernier, le Bureau conjoint de l'ONU aux droits de l'homme a ainsi noté que 61% des violations, dont des exécutions extrajudiciaires, ont été commises par les forces de l'ordre et notamment l'armée congolaise. Plus, donc, que par les groupes armés. La ministre congolaise des Droits de l'homme, Marie-Ange Mushobekwa a promis d'ouvrir des enquêtes pour vérifier ces chiffres alarmants.

Publicité

Je prends bonne note des allégations fournies par le Bureau conjoint des droits de l’homme.

Marie-Ange Mushobekwa, ministre congolaise des Droits de l'homme

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.