Accéder au contenu principal
Changement climatique

Les catastrophes naturelles ont accentué les déplacements des populations

Les fortes pluies d'un puissant cyclone ont frappé le nord du Mozambique le 27 avril 2019.
Les fortes pluies d'un puissant cyclone ont frappé le nord du Mozambique le 27 avril 2019. Emidio Josine / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les déplacés internes sont toujours plus nombreux. En 2018, ils étaient plus de 41 millions dans le monde à avoir quitté leur foyer à cause de la violence ou des catastrophes naturelles. C'est un record. Avec le réchauffement climatique, la tendance devrait même s'amplifier, prévient l'IDMC, une ONG spécialisée dans les déplacements de populations.

Publicité

Avec notre correspondant à Genève, Jérémie Lanche

En 2018, les violences ont forcé près de 11 millions de personnes à abandonner leur maison. La plupart, en République démocratique du Congo, en Éthiopie et en Syrie. Mais encore plus de personnes ont été déplacées à cause des désastres environnementaux comme les inondations, les sécheresses et les cyclones : plus de 17 millions, selon l'IDMC, l’Observatoire des situations de déplacement internes.

La tendance n'est pas prête de s'arrêter, selon la directrice de l'ONG, Alexandra Billak: « C’est vrai que, ces dernières années, on a souvent plus de personnes qui sont déplacées par des catastrophes climatiques que par les conflits. Il est impossible de donner des projections en termes de chiffes, mais les effets du changement climatique ne vont faire qu’intensifier ces aléas climatiques, donc on ne peut que s’attendre à une augmentation de ces mouvements à l’avenir ».

Violences et catastrophes climatiques : les deux ne sont pas incompatibles. C'est le cas en Somalie et en Afghanistan. L’Afghanistan où la sécheresse, l'an passé, a provoqué autant de déplacements de populations que le conflit avec les talibans.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.