Accéder au contenu principal
Madagascar

Madagascar: le président du Sénat accuse les médias nationaux de censure

Le président du Sénat, Rivo Rakotovao, accuse la TVM et la RNM de censure sur ordre du ministère de la Culture et de la Communication.
Le président du Sénat, Rivo Rakotovao, accuse la TVM et la RNM de censure sur ordre du ministère de la Culture et de la Communication. Don EMMERT / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

À Madagascar, le président du Sénat Rivo Rakotovao a interpellé dans une lettre ouverte la ministre de la Culture et de la Communication, Lalatiana Rakotondrazafy. Il accuse la télévision et la radio nationale malgache (TVM et RNM) de censurer les activités du Sénat, alors qu’il est question de la suppression prochaine de l’institution.

Publicité

Rivo Rakotovao s’inquiète de la censure d’éléments télévisuels autour du Sénat dans les média nationaux. Les responsables auraient reçu l’ordre strict de ne pas couvrir et de pratiquer l’embargo sur les communications du Sénat, selon les termes du président de l’institution

Le président du Sénat demande donc la levée de la censure à Lalatiana Rakotondrazafy, la ministre de la Culture et de la Communication. Elle lui a répondu dans une autre lettre ouverte, en réfutant son accusation. « Il s’agit de choix éditoriaux de la part des journalistes », explique Lalatiana Rakotondrazafy et non d’une volonté politique de la part du ministère. Elle précise aussi qu’une refonte est en cours au sein de la RNM et la TVM, les media nationaux du pays.

Cette querelle intervient alors l’avenir du Sénat est incertain. Compte tenu de la volonté et la promesse de campagne du président de la République de le supprimer.

Rivo Rakotovao est un proche de Hery Rajaonarimampianina, le président sortant. Il était également chef de l’État par intérim lors des élections présidentielles.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.