Accéder au contenu principal
Kenya

Liaisons aériennes suspendues entre Nairobi et Mogadiscio

Terminal 1A de l'aéroport international Jomo Kenyatta à Nairobi (2017)
Terminal 1A de l'aéroport international Jomo Kenyatta à Nairobi (2017) CC BY-SA 4.0/Salama jamaa
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Il n’y aura plus de vol direct entre le Kenya et la Somalie. Les autorités kényanes suspendent cette ligne aérienne, officiellement pour des raisons de sécurité suite à la menace terroriste. Cette ligne directe venait pourtant d’être rouverte il y a quelques mois à peine. Certains observateurs y voient des raisons politiques.

Publicité

Désormais tous les vols reliant les deux capitales s’arrêteront à Wajir, petite ville au nord-est du Kenya, près de la frontière somalienne. Un arrêt pour un contrôle de sécurité des passagers et de leurs bagages. Le Kenya invoque la menace terroriste, cible du groupe al-Shabab qui sévit en Somalie.

Cette ligne aérienne directe avait pourtant été rouverte il y a peu en décembre dernier, après douze ans de suspension.

Pour Abdullahi Shahow, chercheur à l’International Crisis Group, le Kenya fait ici machine arrière, regrettant d’avoir rétabli cette ligne directe. La sécurité nationale ne pouvait être assurée parfaitement depuis, selon lui.

D’autres observateurs y voient une raison politique. Car depuis février dernier, les tensions sont vives entre le Kenya et la Somalie qui se disputent un territoire maritime au potentiel pétrolifère. La fermeture de cette ligne aérienne directe serait un moyen de faire pression sur Mogadiscio.

Car les autorités somaliennes s’inquiètent de son impact négatif sur les échanges commerciaux entre les deux pays et appellent le Kenya à revoir sa décision.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.