Côte d’Ivoire

Côte d’Ivoire: la carte nationale biométrique coûtera 5000 francs CFA

Vue générale d'Abidjan (image d'illustration).
Vue générale d'Abidjan (image d'illustration). CC BY-SA 2.0

En Côte d’Ivoire, les députés ont tranché. Mercredi, ils ont voté pour le projet de loi instituant la carte nationale biométrique. Elle coûtera 5 000 francs CFA à chaque Ivoirien.

Publicité

Majoritaires, les députés RHDP ont rejeté la gratuité de la future carte d’identité biométrique. Il en coûtera donc à chaque Ivoirien 5 000 francs CFA. Ce qui correspond à un droit de timbre, expliquait le ministre de l’Intérieur Sidiki Diakité en commission il y a trois semaines.

Pourtant en séance plénière, mercredi, les groupes d’opposition, PDCI, Vox Populi et Rassemblement, ont fait bloc pour défendre la gratuité. Le député soroïste de Fresco, Alain Lobognon, avait déposé un amendement pour faire en sorte que le coût d’établissement de la carte soit « supporté par le budget général de l’État ».

Arguant notamment du fait que ce timbre venait s’ajouter à d’autres frais engendrés par l’établissement d’un acte de naissance, d’un certificat de nationalité et divers bakchichs maquillés en « frais de transports » ou « frais de signature ». D’autant plus qu’en Côte d’Ivoire, 46% de la population vit sous le seuil de pauvreté selon la Banque mondiale.

Le contrat des cartes d’identité biométriques a été octroyé au Belge Semlex qui doit en fournir 12 millions d’ici deux ans, et 32 millions dans les 12 prochaines années. Problème : la production n’a pas démarré et de nombreuses cartes arrivent à expiration. Le gouvernement s’est donc engagé à prendre dans les prochains jours un décret pour prolonger la validité des cartes actuelles.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail