Accéder au contenu principal
Mauritanie

Mauritanie: les autorités justifient le renforcement sécuritaire

Une patrouille des forces de sécurité à Nouakchott, le 23 juin 2019.
Une patrouille des forces de sécurité à Nouakchott, le 23 juin 2019. RFI / Paulina Zidi
Texte par : RFI Suivre
3 mn

En Mauritanie, le climat reste délétère une semaine après le premier tour de l’élection présidentielle. Une crise postélectorale s’est installée avec une série de manifestations de rue contestant la victoire de l’ex-candidat du pouvoir. Des manifestations réprimées avec des arrestations dans les rangs des militants et sympathisants de l’opposition. Une situation au centre de la réunion hebdomadaire du gouvernement.

Publicité

Le déploiement des forces des unités de l’armée et des forces de l’ordre répond à un impératif de sécurité. Ces unités agissent en cas de nécessité et conformément aux lois de la République. Leur présence s’insère dans le cadre des mesures classiques de maintien d’ordre. Nous sommes responsables de la sécurité des personnes et des biens des Mauritaniens et des étrangers qui ont choisi notre pays comme résidence. Sur cette question, je précise que la Mauritanie n’a aucun problème avec les États voisins. Mais nous avons surpris et arrêté les ressortissants de ces pays en flagrant délit de destruction et pillages des biens publics et privés. S’agissant de l’internet, il est fourni aux banques et aux sociétés. Vous me dites que Reporters sans frontières a dénoncé l’atteinte à la liberté d’informer. Écoutez bien: reporters avec ou sans frontières ce n’est pas notre problème.

Sidi Mohamed Ould Maham, porte-parole du gouvernement mauritanien

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.