Accéder au contenu principal
Togo / élections

Municipales au Togo: le parti au pouvoir en tête selon des résultats provisoires

Vue de Lomé, capitale du Togo.
Vue de Lomé, capitale du Togo. Creative commons Flickr CC BY-NC 2.0 Joshua Turner/Climate Centr
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Selon les résultats provisoires des élections municipales du 30 juin dernier, le parti au pouvoir, l’Union pour la république (Unir), possède une avance écrasante. Le taux de participation nationale atteint 52,46%.

Publicité

Sur les 1 490 sièges provisoirement pourvus, l’Union pour la république au pourvoir rafle 895. En deuxième position, l’alliance nationale pour le changement en obtient 134 et la coalition de l’opposition 131. Viennent ensuite les autres partis et les indépendants.

« Cela a permis de révéler les partis politiques qui n'ont pas d'assise nationales, analyse Ouro Bossi Tchakondo, expert en décentralisation. Parce qu'aujourd'hui, d'une manière générale, en voyant comment le parti au pouvoir a écrasé les autres, le débat politique doit revenir pratiquement à la base. »

C’est un scrutin qui met fin à la longue gouvernance par délégation dans les communes et qui interpelle tous les acteurs politiques, selon Kokou Amaglo, membre de la coalition de l’opposition dirigée par Brigitte kafui Adjamagbo-Johnson.

« D'abord, je crois que le chef de l'État doit être interpellé, affirme Kokou Amaglo. Ce n'est pas le seul qui est interpellé. L'opposition aussi est interpellée. Ce que je viens de suivre des partis qui se sont détachés du lot, des indépendants qui constituent une stratégie, ce n'est pas la bonne solution. Ni pour l'opposition, ni pour celui qui est en train de diriger le pays. »

Trois communes n’ont pas encore voté, Avé 2 et Bassar 4 pour des raisons techniques, Oti Sud à cause des affrontements inter-communautaires à la veille des élections.

Les partis ont 48 heures après la proclamation des résultats pour déposer leurs recours devant la Cour suprême. C’est elle qui se chargera de proclamer les résultats définitifs.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.