Accéder au contenu principal
Tchad

Tchad: les conflits entre éleveurs et agriculteurs ou la compétition pour les ressources naturelles

Troupeau au Tchad où les conflits entre éleveurs et agriculteurs sont récurrents (illustration).
Troupeau au Tchad où les conflits entre éleveurs et agriculteurs sont récurrents (illustration). Getty Images/Michael Fay
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Tchad, le calme revient progressivement dans le village de Tchire dans la province de la Tandjilé, où un nouveau conflit entre agriculteurs et éleveurs a fait au moins six morts et une vingtaine de blessés samedi dernier. RFI revient sur les raisons de ce conflit avec le président de l'Association des éleveurs et nomades du Tchad, l'AEND: la compétition sur les ressources naturelles.

Publicité

Ce sont des conflits récurrents entre ces deux communautés surtout à cette époque de l'année nous explique Mahamat Nour Abdallah, président de l'AEND.

« Vous savez que pendant cette période des semis et de labours les conflits sont récurrents entre les éleveurs et les agriculteurs. Ces conflits sont aussi causés par la fermeture des couloirs de passage des animaux, par l’occupation des aires de stationnement et de séjour, mais également par la divagation des animaux dans certains champs qui se trouvent sur les aires de stationnement ou sur les couloirs de passage ».

Des incidents à replacer dans le « contexte d'une mécanisation de l’agriculture et d'une absence de politique de gestion de l’espace rural», poursuit Mahamat Nour Abdallah.

« Nous venons d’apprendre que les autorités civiles et militaires sont déjà sur les lieux. Elles s’activent pour apporter le calme et la quiétude entre les deux communautés. Ces conflits entre agriculteurs et éleveurs sont, d’une manière ou d’une autre, la conséquence d’une compétition sur les ressources naturelles ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.