Accéder au contenu principal
RDC / Fayulu

RDC: en meeting à Kinshasa, Martin Fayulu reste combatif

Martin Fayulu, à Bruxelles, le 9 mars 2019.
Martin Fayulu, à Bruxelles, le 9 mars 2019. NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une semaine après la réunion des leaders de Lamuka à Lubumbashi, Martin Fayulu, qui revendique toujours la victoire à la présidentielle de décembre 2018, a tenu un meeting à Kinshasa pour, dit-il, tenir éveillé ses militants.

Publicité

C’est un terrain qu’il connaît, le Camp Luka. Ses meetings ici connaissent toujours un grand succès. Il est venu dire à ses militants qu’il n’abandonnera pas le combat de la vérité des urnes.

« La vérité des urnes va être révélée »

« Quoi qu’ils fassent la vérité des urnes va être révélée. N’est-ce pas comme ça ? Il ne faut pas avoir peur », a lancé à ses supporters Martin Fayulu. Et ce, même plusieurs mois après la tenue des élections. « Cela fait sept mois depuis les élections, est-ce que la flamme s’est éteinte ? », a-t-il poursuivi.

Martin Fayulu s’est une fois de plus attaqué à l’ancien président Joseph Kabila qu’il accuse d’utiliser la corruption pour, dit-il, maintenir son système, même après les élections. Il a également apporté son soutien publiquement à Jean-Jacques Muyembe, nouveau coordonnateur de la riposte contre Ebola, qui sévit dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Quel avenir pour la plateforme Lamuka ?

« On a placé là docteur Muyembe. C’est lui qui avait combattu Ebola à Bikoro. C’est un fils du pays qui s’y connaît. Il faut le suivre », a expliqué le candidat à l’élection présidentielle de 2018.

Martin Fayulu ne s’est, par ailleurs, pas apesanti sur l’avenir de la plateforme Lamuka qu’il codirige avec Jean-Pierre Bemba, Moise Katumbi et Adolphe Muzito.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.