Accéder au contenu principal
République Centrafricaine

RCA: Meckassoua serait «accablé» par le rapport de la Cour des comptes

L'ancien président de l'Assemblée nationale centrafricaine Karim Meckassoua, le 27 juillet 2018 à Bangui.
L'ancien président de l'Assemblée nationale centrafricaine Karim Meckassoua, le 27 juillet 2018 à Bangui. Charles BOUESSEL / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

En Centrafrique, l’affaire du rapport de la Cour des comptes sur la gestion de l’Assemblée nationale continue de faire du bruit. L’ancien président de la chambre, Karim Meckassoua, était mardi 20 août l’invité de RFI. Il déclare se considérer blanchi par ce rapport où il n’y a nulle trace de son nom. « Les voleurs ont crié aux voleurs », déclare-t-il. Karim Meckassoua affirme aussi que la délivrance de permis miniers était le principal sujet de discorde avec le président de la République. Une interprétation du rapport rejetée par le 2e vice-président de l’Assemblée nationale centrafricaine, Mathurin Dimbelet-Nakoé.

Publicité

Le rapport n’a pas besoin de citer Meckassoua nommément. Le rapport couvre la période pendant laquelle Meckassoua était président de l’Assemblée nationale. Je l’ai entendu également parler des mines. Comment il peut dire qu’il n’est pas au courant? Tout les permis qui posent problème aujourd’hui ont été autorisés au temps de Meckassoua

Mathurin Dimbelet-Nakoé, 2e vice-président de l’Assemblée nationale centrafricaine

► À lire aussi : « Je me situe clairemement dans l'opposition à la poitique actuelle »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.