Accéder au contenu principal
Côte d'Ivoire

Mort de DJ Arafat: à Abidjan, les «Chinois» veillent sur leur idole

Depuis la mort de la star du coupé-décalé, le lieu de l'accident est gardé par ses fans, les «Chinois», à Angré, dans la commune de Cocody, à Abidjan.
Depuis la mort de la star du coupé-décalé, le lieu de l'accident est gardé par ses fans, les «Chinois», à Angré, dans la commune de Cocody, à Abidjan. RFI/Pierre Pinto
Texte par : RFI Suivre
3 mn

On les appelle les « Chinois », ou « la Chine ». Ce sont les fans de DJ Arafat, qu’ils appellent aussi le « Daishikan » ou le « Yorobo ». Depuis la mort de leur idole dans un accident de moto le 12 août, ils veillent sur les lieux du drame, devenus pour eux un sanctuaire.

Publicité

24h sur 24, nous venons ici. DJ Arafat, c’est quelqu’un qui ne nous a jamais laissé tomber. Il nous a toujours soutenus dans les moments difficiles. Donc, nous sommes là pour le soutenir. Quoi qu’il se passe, on sera là.

[Reportage] Un carrefour transformé en mausolée par les fans

À lire aussi : Rumeurs et intox: la mort de DJ Arafat est l'objet de tous les fantasmes

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.