Accéder au contenu principal
Cameroun

Les avocats camerounais protestent contre les entraves à leur profession

Un avocat devant le tribunal de grande instance de Yaoundé (image d'illustration).
Un avocat devant le tribunal de grande instance de Yaoundé (image d'illustration). AFP PHOTO/REINNIER KAZE
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Lors d'une session le 31 août, le Conseil de l'ordre du barreau camerounais a signé une résolution en vue d'une grève du 16 au 20 septembre. Ils dénoncent des abus de la part des autorités judicaires et policières.

Publicité

Globalement ces entraves se résument à la violation renouvelée des droits de la défense, notamment au moment des enquêtes préliminaires, à l'instruction et pendant les jugements, à des frais de justice injustifiés et puis à des consignations et des frais de transports judiciaires qui ne sont codifiés par aucun texte et qui sont faits maintenant à la tête à la fois des magistrats et des clients. il y a aussi des cas de tortures qui ont été relevés pour soutirer des aveux. Il y a des détentions illégales et irrégulières de plus en plus nombreuses. Il y a la non réponse surtout à certaines revendications, à certaines correspondances chez les avocats qui, quand ils saisissent l'autorité judiciaire, n'ont pas de suite. [...] Les avocats, victimes de plus en plus de violences physiques et interpellés et détenus de manières arbitraire, vont suspendre le port de la robe devant toutes les cours et tribunaux.

Maître Christian Daniel Bissou, président de la commission des droits de l'homme et des libertés du bareau du Cameroun

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.