Accéder au contenu principal
Burundi

Burundi: prison à vie pour quatre meurtriers Imbonerakure

A Bujumbura, devant le local d'une section du C?NDD-FDD, le parti au pouvoir, dont la ligue des jeunes, les Imbonerakure, a été qualifiée de « milice » par le haut commissaire de l'ONU aux droits de l'homme.
A Bujumbura, devant le local d'une section du C?NDD-FDD, le parti au pouvoir, dont la ligue des jeunes, les Imbonerakure, a été qualifiée de « milice » par le haut commissaire de l'ONU aux droits de l'homme. AFP PHOTO / CARL DE SOUZA
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Burundi, quatre personnes ont été condamnées mardi 8 octobre à la prison à perpétuité pour l'assassinat en août dernier d'un militant du parti d'opposition CNL (Congrès national pour la liberté). Les condamnés sont tous les quatre membres des Imbonerakure, le mouvement des jeunes du parti au pouvoir, le CNDD-FDD.

Publicité

Ces condamnations sont une première victoire judiciaire pour le CNL. Mais pour le porte-parole du parti d'opposition, Terense Manirambona, la justice doit encore continuer son travail d'investigation. « On aurait souhaité, dit-il, que les commanditaires puissent aussi être démasqués. »

L'assaut avait eu lieu dans la province de Muyinga dans la nuit du 18 au 19 août. Des membres du CNL avait été attaqués par des dizaines d'hommes armés de machettes et de gourdins. L'un d'entre eux avait été tué. Les survivants avaient réussi à arrêter quatre de leurs agresseurs, les quatre personnes condamnées ce mardi.

Tous sont membres des Imbonerakure, la ligue des jeunes du CNDD-FDD qualifiée de milice par l'ONU. Le CNL a déjà accusé le groupe d'être à l'origine des violences contre ses permanences. Car le parti, agréé par le ministère de l'Intérieur en février dernier, ouvre depuis quelques mois des bureaux dans les différentes provinces du pays. Et une dizaine d'entre eux ont été vandalisés.

Pour la porte-parole du CNDD-FDD, Nancy Ninette Mutoni, l'affaire dépend de la justice et n'a pas à être commentée par les partis. Elle n'a pas souhaité répondre à nos sollicitations.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.