Accéder au contenu principal
Burundi

Burundi: des ONG dénoncent l'arrestation de quatre journalistes

La province de Bubanza où les quatre journalistes et leur chauffeur ont été arrêtés.
La province de Bubanza où les quatre journalistes et leur chauffeur ont été arrêtés. Google Maps
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Quatre journalistes burundais ont été arrêtés la semaine dernière. Un nouvel exemple des restrictions de la liberté de la presse dans le pays à l'approche de la présidentielle de 2020.

Publicité

Les quatre journalistes et leur chauffeur se rendaient dans la province de Bubanza pour couvrir des affrontements entre les forces de l'ordre et un groupe de rebelles burundais venus de République démocratique du Congo voisine lorsqu’ils ont été arrêtés mardi 22 octobre.

Ils travaillaient pour Iwacu, l'un des derniers médias indépendants du Burundi. 

À lire aussi : Burundi: Bujumbura met les médias au pas pour la couverture des élections

Pour Lewis Mudge, directeur pour l'Afrique centrale à Human Rights Watch, c'est un nouvel exemple des restrictions de la liberté de la presse dans le pays. Des restrictions qui inquiètent de plus en plus à l'approche de l'élection présidentielle de 2020.

Par rapport à liberté d'expression, on doute que les prochaines élections seront "free and fair".

Lewis Mudge, directeur Afrique centrale de Human Rights Watch

Jeudi, Reporter sans frontières (RSF) avait déjà exigé leur « libération immédiate ». 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.