Accéder au contenu principal
RDC

RDC: les cartes sont-elles en train de se rebattre dans les grandes coalitions?

Le président congolais Félix Tshisekedi et son prédécesseur Joseph Kabila lors de la cérémonie d'investiture du nouveau chef de l'État à Kinshasa, le 24 janvier 2019.
Le président congolais Félix Tshisekedi et son prédécesseur Joseph Kabila lors de la cérémonie d'investiture du nouveau chef de l'État à Kinshasa, le 24 janvier 2019. REUTERS/ Olivia Acland
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Presque un an après les élections, quel avenir pour les grandes coalitions électorales ? L’un des porte-parole de la plate-forme pro-Kabila a appelé à se mobiliser pour sauver la coalition au pouvoir. Du côté de l’opposition, les leaders de Lamuka font de plus en plus cavalier seul. Va-t-on assister à une recomposition du paysage politique ?

Publicité

C’est un des porte-parole du Front commun pour le Congo qui le dit. Certains membres de la coalition gouvernementale Cach-FCC entretiennent une « confusion préjudiciable ». Pour André-Alain Atundu, ses membres devraient faire preuve de « plus de retenue ».

Le ton est monté ces dernières semaines entre partisans du nouveau chef de l’État et soutiens de Joseph Kabila. Il n’y a plus de communication sur les rencontres entre Félix Tshisekedi et son prédécesseur. Ce que l’on sait, c’est que le nouveau président voyage beaucoup, que son prédécesseur se fait discret et que bon nombre de décisions dont on dit qu’elles devraient être prises en commun restent en suspens.

Pendant ce temps, Moïse Katumbi, l’ancien gouverneur du Katanga, chasse sur les terres de la coalition gouvernementale en tenant des meetings dans les Kivu, en Ituri et dans le Maniema. Il attire les foules, mais il se présente seul.

Son rival au sein de Lamuka, Martin Fayulu, sillonne, lui, les capitales européennes à la recherche de soutiens extérieurs. Quant au troisième homme de la coalition de l’opposition, Jean-Pierre Bemba, il reste invisible depuis l’anniversaire de la création de son parti, en octobre dernier.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.