Accéder au contenu principal

Inondations en RDC: les secours tardent à venir en aide aux populations

Les secours tardent à venir en aide aux populations suite aux inondations qui touchent le nord du pays comme à Gbadolite, chef-lieu de la province de Nord-Ubangi.
Les secours tardent à venir en aide aux populations suite aux inondations qui touchent le nord du pays comme à Gbadolite, chef-lieu de la province de Nord-Ubangi. Wikipedia/John Bompengo/MONUSCO
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Les secours tardent à se mettre en place pour venir en aide aux populations touchées par des inondations qui frappent le nord de la République démocratique du Congo depuis trois semaines. Le ministre de l’Action humanitaire et de la solidarité nationale, Steve Mbikayi, parle de dizaines de milliers de personnes sinistrées.

Publicité

Trois provinces sont désormais touchées par les inondations : la Mongala, le Nord et le Sud-Ubangi, selon des sources gouvernementales. L’eau continue à monter. Les inondations touchent même les grandes agglomérations.

Des quartiers inondés et des maisons détruites

À Gbadolite, chef-lieu de la province du Nord-Ubangi, par exemple, des quartiers Mogoro ou encore Kambo sont inondés. En plein centre-ville, des quartiers comme Kaya ou Mbanza sont également touchés. Là-bas, plusieurs dizaines de maisons se sont écroulées. Toutes les infrastructures datent de l’époque Mobutu.

Aucun acteur humanitaire n'est présent, c’est la débrouille comme le stipule l’article 15 de la Constitution. Des jeunes de Gbadolite ont lancé une campagne intitulée « solidarité ». Ils récoltent des fonds pour venir en aide aux familles sinistrées.

Au niveau provincial comme national, les secours tardent à s’organiser. Et à Kinshasa, le comité chargé des catastrophes piloté par le vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur ne s'est toujours pas réuni. Une délégation gouvernementale devrait également se rendre dans ces provinces cette semaine.

Le ministre de l’Action humanitaire et de la solidarité nationale, Steve Mbikayi, a officiellement demandé à l'OCHA, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU, de mobiliser les acteurs humanitaires pour une intervention d’urgence.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.