Accéder au contenu principal
Bénin

La délégation de la Cédéao en visite au Bénin n'a pas rencontré l'opposition

L'ancien président béninois Boni Yayi lors de sa visite éclair à Cotonou, accompagné d'une délégation de la Cédéao le 20 novembre 2019.
L'ancien président béninois Boni Yayi lors de sa visite éclair à Cotonou, accompagné d'une délégation de la Cédéao le 20 novembre 2019. Yanick Folly / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Boni Yayi est de retour au Nigeria après sa visite éclair à Cotonou de mercredi 20 novembre. Jeudi matin, l'ancien président béninois était à Niamey où il a été reçu par le président Mahamadou Issoufou. Peu après, le chef de l'État nigérien s'est entretenu avec la délégation de la Cédéao, qui a accompagné Boni Yayi à Cotonou mais qui n'a finalement pas rencontré l'opposition béninoise.

Publicité

La délégation accompagnant Boni Yayi comprenait notamment Jean-Claude Brou, le patron de la commission, l'ancien président du Nigeria Abdulsalami Abubakar et le ministre des Affaires étrangères du Niger, Kalla Ankourao. La délégation a rendu compte des échanges qu'elle a eus pendant plus de deux heures avec le président Talon à Cotonou. Elle n'a pas rencontré les responsables de l'opposition, contrairement à ce qui était prévu au départ.

Après l’organisation du dialogue politique et la révision de la Constitution, la Cédéao voulait écouter les parties béninoises. Selon le ministre des Affaires étrangères du Niger, Kalla Ankourao, le président Mahamadou Issoufou, président en exercice de la Cédéao, doit présenter un rapport sur la crise politique au Bénin le 20 décembre prochain lors du sommet des chefs d’État.

Pour ce faire, la délégation avait prévu de rencontrer l’opposition. « Après notre entrevue avec le président Talon, il était un peu tard et nous avons dû rentrer », explique le chef de la diplomatie nigérienne « mais nous tenons à écouter les responsables de l’opposition et de la société civile béninoise. Soit nous retournerons à Cotonou, soit ils viendront à Niamey, le format n’est pas encore défini, mais le principe est acquis ».

Une source proche de la présidence béninoise affirme que la délégation de la Cédéao peut revenir quand elle le souhaite à Cotonou. « Ils sont les bienvenus, comme d'ailleurs Boni Yayi », déclare cette source qui reconnaît que le président Patrice Talon était un peu surpris que Boni Yayi n'assiste pas à la rencontre, contrairement à ce qui était prévu et un peu surpris aussi de le voir repartir le soir même.

À lire aussi : La réconciliation nationale en panne au Bénin (est à la Une de la revue de la presse africaine)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.