Accéder au contenu principal
Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire: le RHDP sort le grand jeu pour commémorer la mort d'Houphouët

Des partisans du RHDP avec une banderole « C'est bouclé avec ADO [Alassane Dramane Ouattara]» le 7 décembre 2019 à Yamoussoukro.
Des partisans du RHDP avec une banderole « C'est bouclé avec ADO [Alassane Dramane Ouattara]» le 7 décembre 2019 à Yamoussoukro. Sia KAMBOU / AFP
Texte par : RFI Suivre
5 mn

Ce 7 décembre, à Yamoussoukro, lors des commémorations de la disparition de Félix Houphouët-Boigny, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) a fait venir des militants de tout le pays. Pour l’occasion, le président Alassane Ouattara était présent pour rendre hommage au père fondateur de la Côte d’Ivoire. 

Publicité

Dans la capitale politique ivoirienne Yamoussoukro, la place Jean-Paul-II grouillait de monde ce samedi 7 décembre. Les pagnes à l’effigie de Félix Houphouët-Boigny et d’Alassane Ouattara rivalisaient de couleurs pour rendre hommage au père fondateur de la Côte d’Ivoire, disparu il y a 26 ans.

Mais derrière le caractère officiel de la manifestation, le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) voulait prouver que sa machine à gagner l’élection de 2020 était prête. La formation présidentielle attendait 200 000 personnes et souhaitait faire mieux que le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) fin octobre sur cette même place. Mais difficile de connaître le nombre exact de militants présents aujourd’hui.

Présence d'Alassane Ouattara

Pour motiver les troupes, Alassane Ouattara était présent et, s’il s’est défendu de vouloir faire de la politique en ce jour de commémoration, il y est tout de même allé de ses intentions pour l’année prochaine, en affirmant qu’aucune candidature ne serait exclue des élections de 2020, y compris la sienne, avant de rappeler qu’il se décidera en temps voulu.

Ces mots font écho à ceux qu’il avait prononcés à Katiola, dans le nord du pays, la semaine dernière lors de sa visite d’État. Il avait alors émis le souhait de passer la main aux nouvelles générations, mais seulement si ses adversaires traditionnels, eux, ne se présentaient pas.

On a besoin que la jeune génération prenne le pouvoir mais en même temps on se dit : est-ce que la jeune génération est prête ?

Les militants du RHDP sont venus de tout le pays dans des cars affrêtés par le parti

► A écouter aussi Spéciale Archives d'Afrique - Félix Houphouët-Boigny

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.