Accéder au contenu principal
RDC

RDC: manifestations réprimées dans la Tshopo et au Nord-Kivu

Vue aérienne de Goma.
Vue aérienne de Goma. Flickr.com CC BY-SA 2.0 Monusco/Michael Ali
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Dans l'est de la République démocratique du Congo, la population est descendue dans la rue pour dénoncer l’insécurité qui sévit notamment à Beni et dans la ville de Goma. Si à Kisangani quatre membres des mouvements citoyens ont été arrêtés et transférés au parquet, à Goma, un élève a été tué.

Publicité

Selon des sources concordantes, à Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), un élève qui se rendait le 10 décembre au matin à l’école a été abattu à bout portant par un agent des forces de l’ordre qui a également blessé une femme par balle. L’auteur de ces tirs est une policière, arrêtée sur place par des militaires et remise à la justice.

Toujours selon les mêmes sources, un procès en flagrance s'est ouvert le 10 décembre dans l'après-midi et devrait se poursuivre ce mercredi 11 décembre devant l’auditorat militaire. Entre-temps, dans un mouvement de colère, la population a saccagé un commissariat de police, affirment plusieurs habitants joints au téléphone.

Insécurité récurrente

Au départ, la manifestation avait pour but de dénoncer l’insécurité récurrente dans la ville de Goma. La nuit précédente, des hommes en armes s'étaient, une nouvelle fois, introduits dans plusieurs maisons du quartier Kasika, emportant des biens de valeur, explique un activiste des droits humains.

Quelques jours auparavant, un homme habillé en policier mais ne disposant d’aucune pièce d’identité avait abattu un manifestant dans la même ville de Goma. Les habitants étaient descendus dans la rue ce 10 décembre au matin précisément pour crier leur ras-le-bol face à ces agressions répétées.

► À lire aussi : RDC: Médecins sans frontières évacue temporairement Biakato en Ituri

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.