Accéder au contenu principal
Centrafrique

Centrafrique: François Bozizé acclamé par ses partisans à Bangui

François Bozizé (à gauche) et le président du parti Kwa Na Kwa, Bertin Bea, saluent la foule le 21 décembre 2019, dans le district Boeing de Bangui.
François Bozizé (à gauche) et le président du parti Kwa Na Kwa, Bertin Bea, saluent la foule le 21 décembre 2019, dans le district Boeing de Bangui. FLORENT VERGNES / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Des milliers de partisans ont acclamé l'ancien président François Bozizé aujourd’hui samedi 21 décembre à Bangui, la capitale centrafricaine. Pour sa première apparition publique depuis son retour d’exil, en début de semaine, l'ex-général a participé à un meeting de son parti, le Kwa Na Kwa (Convergence nationale, KNK), sur un terrain de foot près de l’aéroport de Bangui.

Publicité

L'ancien président François Bozizé n'était pas apparu devant ses concitoyens centrafricains depuis son renversement, en 2013. La foule en liesse voulait le voir, et elle l’a vu. Pas sûr, toutefois, qu’elle l’ait entendu, les cris de joie et les klaxons rendant tout discours inaudible. Cela tombait bien. François Bozizé n’avait pas l’intention de se faire entendre. À l'arrière d'un pick-up, il a salué ses supporters en langue sango, mais n'a pas fait de grand discours.

Selon une bonne source, l’ancien chef de l’État avait hésité à se rendre à ce meeting. Ses porte-paroles avaient même annoncé qu’il ne participerait à aucun rassemblement à son retour, tant qu’il n’aurait pas rencontré le président Touadéra. Comme l'avait expliqué l'un d'eux, « quand on arrive dans un village, on commence par saluer le chef ».

Reconquérir le pouvoir par les urnes

Sauf que l’ancien général, arrivé à Bangui il y a une semaine, commence à trouver le temps long. Pendant combien de temps devra-t-il ronger son frein, lui qui est rentré en Centrafrique dans l’espoir de reconquérir le pouvoir par les urnes ?

Pas question pour lui, toutefois, de se lancer à ce stade-ci dans la mêlée. Il est rentré à Bangui, selon ses proches, dans un esprit de paix et de réconciliation nationale.

Réécouter aussi : François Bozizé et les exilés doivent-ils rentrer en Centrafrique?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.