Accéder au contenu principal
Guinée

Guinée: la Céni annonce les 29 listes présentes pour les législatives

La Céni avec au centre son président Me Salif Kébé lors du résultat des communales en 2018 (image d'illustration).
La Céni avec au centre son président Me Salif Kébé lors du résultat des communales en 2018 (image d'illustration). Carol Valade/RFI
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En Guinée, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) a enregistré le dépôt de listes émanant de 29 partis, alors que les principaux partis d’opposition ont annoncé vouloir boycotter les élections législatives.

Publicité

Le président de Céni, Amadou Salif Kébé a rendu publique la liste de 29 formations qui ont fourni à la régulière des listes de candidats. Pratiquement tous font partie de la mouvance présidentielle. Les poids lourds de l'opposition ont appelé au boycott du scrutin. Pour le président de la Céni, ce n’est plus possible d’avoir de nouvelles candidatures ou de nouvelles listes : « La Céni n’a plus la capacité d’accepter cela. Légalement, la Céni n’est plus en droit de recevoir des demandes de candidatures ».

L'opposition dans la rue

Les élections se tiendront donc le 16 février. L’opposant Sidya Touré n’est pas surpris : « Nous nous attendions à une telle situation et c’est la raison pour laquelle nous continuons d’être dans la rue. C’est la raison pour laquelle nous allons changer de stratégie et faire en sorte que ce projet, qui en réalité renferme le projet du 3e mandat, ne puisse pas passer ».

Cellou Dalein Diallo, le chef de file de l’opposition, énumère un chapelet de conditions : « L’opposition ne participera pas à cette élection, tant que les élections locales qui ont été suspendues ne sont pas achevées ; tant que le fichier [électoral] ne sera pas assaini, et tant qu’il y a un président de la Céni, dont la partialité est notoirement établie ».

La Céni doit, dans les prochaines heures, déposer pour validation à la Cour Constitutionnelle les dossiers des 29 partis qui participeront aux législatives.

►À lire aussi : Législatives en Guinée : les conséquences politiques du boycott de l’opposition

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.