Accéder au contenu principal

Centrafrique: opération désensablement à Bangui pour accéder à l’eau courante

L'opération désensablement a commencé sur le fleuve Oubangui.
L'opération désensablement a commencé sur le fleuve Oubangui. RFI/Charlotte Cosset
Texte par : RFI Suivre
2 mn

En RCA, l’eau fait régulièrement défaut dans la capitale et le début de la saison sèche se fait déjà ressentir aux robinets de certains Banguissois. Pour résoudre le problème, des travaux de désensablement viennent d’être lancés pour améliorer la fourniture d’eau courante dans Bangui.

Publicité

Au bout d’un long tuyau, un grand jet de sable. Il s’agit de creuser dans le lit de l’Oubangui afin de permettre aux pompes d’accéder à l’eau sans se retrouver bloquée. Environ 10 000 m3 de sable devrait être ainsi évacués. Des travaux qui n’avaient pas été réalisés depuis plusieurs années. Cet ensablement crée régulièrement des problèmes au niveau de la seule station de pompage d’eau brute de la capitale.

La construction d’une centaine de forages lancée

Le niveau de l’Oubangui est déjà bas. Ces travaux devraient permettre d’assurer le pompage au plus fort de la saison sèche. Le problème de l’eau est récurrent dans la capitale. Les infrastructures sont anciennes et les coupures causées par l’état des équipements récurrentes. Construites dans les années 1970, elles ont été conçues à l’époque pour fournir de l’eau à 100 000 habitants. Aujourd’hui, la capitale en compte près d’un million et demi.

1 500 m3 d’eau par heure sont actuellement pompés alors qu’il en faudrait quatre fois plus. Plusieurs projets sont en cours d’élaboration pour augmenter la quantité d’eau potable disponible dans la capitale et en attendant qu’ils voient le jour, la construction d’une centaine de forages dans les quartiers a été lancée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.