Accéder au contenu principal

Algérie: procès en appel du défenseur des droits humains Kaddour Chouicha

Un drapeau lors d'une manifestation contre le régime à Alger, le 24 décembre 2019.
Un drapeau lors d'une manifestation contre le régime à Alger, le 24 décembre 2019. REUTERS/Ramzi Boudina
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Kaddour Chouicha, vice-président de la Ligue algérienne de défense des droits de l'homme (LADDH), avait été condamné à un an de prison ferme par le tribunal d'Oran, le mois dernier. Il est notamment accusé d’outrage et violences contre des fonctionnaires et institutions de l'État.

Publicité

Kaddour Chouicha est très engagé dans le Hirak, ce mouvement de contestation qui a débuté le 22 février dernier. Ses proches dénoncent d’ailleurs un procès politique. Kaddour Chouicha, syndicaliste et militant des droits de l'homme, marche, régulièrement, comme des milliers d'Algériens, pour contester le système politique en place, et demander son changement. Il participe aussi à des sit-in, appelle à la libération des détenus en lien avec ce mouvement de contestation.

Il a été interpellé à plusieurs reprises, depuis le début du Hirak. Et le 10 décembre dernier, deux jours avant l'élection présidentielle très contestée, il a été jugé en comparution immédiate, et condamné à un an de prison ferme, pour outrage et violence contre des fonctionnaires et institutions de l'État, et exposition au regard du public de documents de nature à nuire à l'intérêt national. Une condamnation alors dénoncée par plusieurs organisations de défense des droits de l'homme, dont Human Rights Watch.

À la suite de cette condamnation, Kaddour Chouicha a passé près d'un mois en prison. Il a été mis en liberté provisoire le 7 janvier dernier, dans l'attente de son procès en appel. Depuis plusieurs jours, ses proches et ses avocats faisaient part d'une dégradation de son état de santé, ayant nécessité son transfert à l'hôpital.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.