Accéder au contenu principal

Nouvelle attaque de Boko Haram au lac Tchad

Les villages au bord du lac Tchad sont souvent la cible de Boko haram. (Illustration).
Les villages au bord du lac Tchad sont souvent la cible de Boko haram. (Illustration). SIA KAMBOU / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une patrouille de l’armée tchadienne a été attaquée dans la nuit du mercredi à jeudi sur une des îles du lac Tchad. Une deuxième attaque en trois jours qui démontre que les islamistes de Boko Haram sont à l’initiative des attaques contre les forces armées des pays engagés contre le mouvement terroriste.

Publicité

C’est à Choa, une des îles du Lac Tchad, que la patrouille de l’armée tchadienne a été attaquée par des éléments de Boko Haram au milieu de la nuit du mercredi à jeudi. Les soldats ripostent. Échange de tirs nourris.

Au bout d’un moment, les assaillants décident de se replier, laissant 21 corps sur le champ de bataille. Du côté des loyalistes, on compte trois morts et trois blessés. Cette attaque, qui est sans doute l’œuvre de l’aile de Boko Haram qui occupe les rives nord du Lac Tchad, est la deuxième en trois jours.

Ces dernières semaines, plusieurs observateurs ont noté que Boko Haram est à l’initiative parce que les troupes de la force multinationale conjointe qui regroupe les pays riverains du Lac Tchad ne peuvent agir en ce moment, le lac n’ayant pas encore entamé sa décrue.

Pendant ce temps, les éléments de Abou Moussa El Barnaoui qui occupent le pourtour nord du Lac Tchad, multiplient les attaques en changeant de mode opératoire comme pour montrer que Boko Haram a été brisé il y’a trois ans, mais n’a pas encore été anéanti.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.