Accéder au contenu principal

Présidentielle au Togo: la Conférence des évêques émet des doutes

Dans un bureau de vote de Lomé, ce samedi 22 février, jour d'élection présidentielle au Togo.
Dans un bureau de vote de Lomé, ce samedi 22 février, jour d'élection présidentielle au Togo. REUTERS/Luc Gnago
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Une semaine après la victoire annoncée par la commission électorale de Faure Gnassingbé, le président sortant, l'opposant Agbéyomé Kodjo conteste toujours les résultats au Togo. Et ce dimanche, la Conférence des évêques est sortie de son silence.

Publicité

Si la Conférence des évêques estime que l’élection présidentielle s’est déroulée dans un climat relativement apaisé, elle ajoute aussitôt : « mais pour ce qui concerne la transparence et l’équité de ce scrutin, on ne peut pas en dire autant, la main sur la conscience ». En conséquence, la conférence « exhorte les différents protagonistes et les instances du processus électoral à œuvrer pacifiquement au rétablissement de la vérité des urnes ».

Au sujet de la marche pacifique de vendredi, voulue par le camp Kodjo et interdite par le pouvoir, les évêques s’émeuvent des violences perpétrées à l’intérieur du collège Saint-Joseph, « lieu où se sont réfugiées les personnes dispersées par les forces de sécurité ». Les évêques disent « condamner avec un sentiment de profonde indignation ces intrusions abusives dans les espaces privés et sacrés de l’Église ». La Conférence assure qu’« en tant qu’institution de l’Église, elle ne pouvait pas appeler » à une telle marche, car « elle ne souhaitait pas exposer les manifestants au risque éventuel d’une répression ».

Pour autant, précisent les prélats, « cette prise de position de principe ne constitue en aucune manière un désaveu de la démarche courageuse de Mgr Kpodzro ». C’est donc un message au vitriol qu’a diffusé, ce dimanche, cette Conférence des évêques. Un message qui débutait par cette question tirée de l'Évangile selon Saint-Marc : « Maître nous périssons, cela ne te fait rien ? »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.