Accéder au contenu principal

Afrique du Sud: un livre controversé retiré de la vente

À Pretoria, capitale de l'Afrique du Sud (image d'illustration).
À Pretoria, capitale de l'Afrique du Sud (image d'illustration). Wikimédia
Texte par : RFI Suivre
1 mn

En Afrique du Sud, un livre controversé a été retiré des ventes hier, mercredi : « The Lost Boys of Bird Island », « Les garçons perdus de l’île aux Oiseaux », écrit par l’ancien policier Mark Minnie et la journaliste d’investigation Chris Steyn, raconte comment sous l’apartheid, des ministres et des membres haut placés du régime auraient abusé sexuellement de jeunes enfants. Une série de rebondissements et de polémiques entourent ce livre depuis sa publication il y a deux ans, ce qui aura finalement poussé les éditeurs de la maison NB Publishers à prendre cette décision.

Publicité

Avec notre correspondante en Afrique du Sud, Claire Bargelès

Seulement quelques jours après la sortie du livre, en août 2018, l’un des auteurs, Mark Minnie était découvert mort dans une ferme. L’arme utilisée et une note laissant penser à un suicide ont été retrouvés à ses côtés.

Depuis, les polémiques se sont enchaînées autour du livre, et ses détracteurs lui reprochent de manquer de preuves. L’ouvrage raconte comment, dans les années 80, un réseau de pédophilie forçait des garçons mineurs, pour la plupart métis, à se rendre sur l’île aux Oiseaux, près de Port-Elizabeth, pour être molestés et violés.

D'anciens ministres montrés du doigt

Parmi les personnes accusées, se trouve les anciens ministres Magnus Malan et John Wiley, tous deux décédés. Sans qu’il ne soit jamais nommé, on peut aussi reconnaître l’ancien ministre des Finances, Barend du Plessis, toujours en vie. Et c’est vis à vis de ce dernier que la maison d’édition a présenté ses excuses, sans rejeter le reste des allégations contenues dans le livre.

Les ouvrages invendus ont désormais disparu des librairies et la version numérique a été retirée des plate-formes de vente.

Afrique du Sud: des femmes porteuses du VIH stérilisées de force

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.