Accéder au contenu principal

Elections communales au Bénin: les partis en lice ont déposé leurs listes

Au Bénin, des élections communales sont annoncées pour le 17 mai 2020 (illustration: élection présidentielle du 6 mars 2016).
Au Bénin, des élections communales sont annoncées pour le 17 mai 2020 (illustration: élection présidentielle du 6 mars 2016). RFI/Carine Frenk
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au Bénin, la Commission électorale nationale autonome (CENA) a clôt hier mercredi le dépôt des dossiers de candidature pour les élections communales prévues le 17 mai prochain. En avril 2019, le gouvernement avait organisé des élections législatives, auxquelles n'avaient pu prendre part que deux partis proches du président Patrice Talon. Cette fois, 9 partis sur 13 se sont fait enregistrés.

Publicité

La FCBE de Boni Yayi a fait enregistrer son dossier, c’est le seul poids lourd de l’opposition qui participera aux communales. Il manque à l’appel l’USL de l’homme d’affaire Sébastien Ajavon, condamné par contumace et réfugié à Paris depuis 2018. Le ministère de l’intérieur n’a pas délivré de récépissé à son parti qui, de fait n’est pas légalement reconnu.

La formation Restaurer l’Espoir de Candide Azannaï, ancien allié du président Talon a choisi de boycotter ce scrutin malgré son récépissé. Pour elle, la loi électorale qui organise le vote viole l’essence même de la décentralisation. En effet, pour prétendre à l’attribution des sièges, il faut réaliser un score de 10% au plan national.

À lire aussi : Les élections communales au Bénin fixées au 17 mai

L'élection présidentielle en toile de fonds

Au final, sur les 13 partis ayant une existence légale, 4 seront absents, mais il faut préciser que la constitution des dossiers n’a pas été simple. Il fallait présenter des listes dans toutes communes, ce qui fait près de 4000 dossiers à constituer par parti.

D'ailleurs tous les partis se sont présentés à la commission électorale à la dernière minute, malgré les facilités accordées par le gouvernement pour la délivrance des pièces comme le quitus fiscal et le casier judiciaire.

L’enjeu de ces municipales est de gagner au moins 16 villes. Pour présenter un candidat à la présidentielle l’année prochaine, il faut le parrainage de 16 élus.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.