Accéder au contenu principal

Cameroun anglophone: Human Rights Watch alerte sur la situation des écoles

Buea, capitale de de la province camerounaise du Sud-Ouest et épicentre des troubles du Cameroun anglophone, le 27 avril 2018
Buea, capitale de de la province camerounaise du Sud-Ouest et épicentre des troubles du Cameroun anglophone, le 27 avril 2018 © ALEXIS HUGUET / AFP/Archives
Texte par : RFI Suivre
3 mn

L’ONG demande aux combattants séparatistes des zones anglophones du Cameroun de cesser leurs attaques contre les écoles, écoliers et enseignants dans le nord-ouest et le sud-ouest du pays. L’ONG parle d’une « campagne brutale » et reproche aux séparatistes d'utiliser l’éducation comme une « arme à des fins politiques ».

Publicité

Nous avons documenté le cas de cette lycéenne, mutilée par des combattants séparatistes, car elle rentrait de l’école. Les séparatistes ont trouvé des livres dans son sac. Ce cas n’est pas un cas isolé. Depuis 2017, des groupes séparatistes armés ont imposé un boycott de l’enseignement dans les deux régions anglophones du Cameroun, dans une tentative de faire pression sur le gouvernement.

Illaria Allegrozzi, chercheuse à Human Rights Watch

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.