Accéder au contenu principal

Les élections législatives maintenues au Mali malgré la menace du coronavirus

Le Premier ministre malien Boubou Cissé, ici à Sévaré dans le centre du Mali. (Illustration).
Le Premier ministre malien Boubou Cissé, ici à Sévaré dans le centre du Mali. (Illustration). MARCO LONGARI / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Au Mali, les élections législatives seront maintenues a annoncé le Premier ministre. Le premier tour est prévu le 29 mars. Aujourd'hui, le Mali n'est pas encore touché par la pandémie, contrairement à 6 des 7 pays frontaliers du pays. Mais malgré l'épidémie mondiale de Covid-19, la vie de la nation doit continuer, déclarait ce jeudi 19 mars au matin Boubou Cissé en conférence de presse. 

Publicité

Les législatives au Mali sont « à ce jour » maintenues fin mars et en avril malgré la pandémie du coronavirus, a indiqué jeudi le Premier ministre Boubou Cissé. « Pour des questions de survie de la nation et de continuité de l'État, à ce jour nous avons décidé de maintenir la tenue des élections législatives », a-t-il déclaré en conférence de presse.

Aucun cas de coronavirus n'a encore été déclaré au Mali, qui a cependant pris des dispositions, comme suspendre les liaisons aériennes avec les pays touchés et fermer les écoles.

Ces élections vont se tenir qu'il y ait ou qu'il n'y ait pas de cas

Boubou Cissé, Premier ministre du Mali

Dégradation sécuritaire…

Le premier tour des législatives est prévu le 29 mars et le second le 19 avril. Ces élections ont été repoussées à différentes reprises, en raison notamment de la profonde crise sécuritaire que traverse le Mali depuis 2012.

Elles sont considérées comme une part importante de l'effort politique devant accompagner l'action militaire face à la dégradation sécuritaire et aux attaques jihadistes.

Elles auront lieu « qu'il y ait ou qu'il n'y ait pas de cas » de coronavirus, a dit Boubou Cissé.

Le Mali a été confronté depuis 2012 à des insurrections indépendantistes puis jihadistes ainsi qu'à des violences intercommunautaires qui ont fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.