Accéder au contenu principal

Burkina Faso: Kaboré annonce de nouvelles mesures pour tenter d'endiguer le coronavirus

Le président Roch Marc Christian Kaboré a annoncé ce vendredi 20 mars de nouvelles mesures pour essayer de ralentir la progression du coronavirus sur le territoire (image d'illustration).
Le président Roch Marc Christian Kaboré a annoncé ce vendredi 20 mars de nouvelles mesures pour essayer de ralentir la progression du coronavirus sur le territoire (image d'illustration). AFP/Ludovic Marin

Face à l’augmentation des cas de contamination au coronavirus, le président burkinabè a annoncé de nouvelles mesures. 

Publicité

Avec notre correspondant à Ouagadougou, Yaya Boudani

En l’absence de vaccin et de traitement validé, le seul antidote contre le coronavirus demeure la prévention individuelle et collective, a expliqué le président Roch Marc Christian Kaboré pour justifier ces mesures de restriction des libertés.

« L'instauration d'un couvre-feu de 19h à 5h du matin sur toute l'étendue du territoire, à compter du 21 mars 2020, à l'exception des personnels sous astreintes. La suspension immédiate des opérations d'enrôlement biométrique. La suspension immédiate des opérations spéciales de délivrance des cartes nationales d'identité burkinabè. L'interdiction de tout regroupement de plus de 50 personnes. »

Sur le plan des transports, toutes les frontières du pays resteront fermées aux voyageurs durant deux semaines, a –t-il décidé. « La fermeture des aéroports de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso aux vols commerciaux pour une durée de deux semaines renouvelables, à compter du 21 mars 2020 à minuit. Exceptée pour les vols intérieurs, militaires et le fret. La fermeture des frontières terrestres et ferroviaires pour une durée de deux semaines renouvelables, à compter du 21 mars 2020 à minuit. A l'exception du fret. »  

Au regard de la capacité d’accueil des centres de santé et du mode transmission du virus, le président du Faso exhorte les populations à tout mettre en œuvre pour interrompre la transmission communautaire du coronavirus au Burkina Faso.

Déjà la semaine dernière, le gouvernement avait décidé de la fermetures des écoles et université, l’interdiction de tout rassemblement, la suspension de toute rencontre d’envergure nationale et internationale. Le pays compte officiellement 40 cas confirmés dont un décès. Au moins trois ministres ont été diagnostiqués « positifs ».  

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.